• "Je ne sache pas qu'il serve à grand chose de lutter avec le mental pour le faire taire. Dans ce jeu là, c'est généralement le mental qui l'emporte. La manière la plus facile, c'est de se retirer, de se détacher, d'obtenir la faculté d'écouter autre chose que les pensées du mental extérieur. .........  (Sri Aurobindo)"

    Aurobindo Ghose, né en 1872 au Bengale et mort en 1950 à Pondichéry en Inde.
    Philosophe, poète et écrivain, Sri Aurobindo fait ses études en Angleterre, où il est diplômé de l'université de Cambridge à 20 ans. Il retourne dans son pays au service de l'état de Baroda et assimile l'esprit et la culture indienne tout en s'engageant dans la voie du yoga. Soupçonné de participer de façon active et violente à l'indépendance de l'Inde, il est emprisonné par les Britanniques en 1907. Pendant un an, il met à profit son emprisonnement pour vivre des expériences spirituelles majeures. Acquitté mais toujours menacé, Sri Aurobindo part à Pondichéry, encore sous administration française et fonde une communauté spirituelle (voir Sri Chinmoy). Jusqu'à son départ en 1950, il se consacre entièrement au yoga et développe son propre yoga intégral, combinant la vie spirituelle et la vie active, réconciliant esprit et matière.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires